Un site merveilleux : « L’Argentario dans la Maremme Toscane »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un site merveilleux : « L’Argentario dans la Maremme Toscane »

Message  I Valdarnes le Sam 3 Nov - 14:07

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Si vous décidez de venir en Italie et vous rendre en voiture ou par train dans la ville de Rome, qui fut dans le temps « caput mundi » vous aurez devant vos yeux un site magnifique et panoramique qui vous enchantera: la lagune de l’Argentario. Et si par chance, le voyage vous le faites par une magnifique journée ensoleillée, le spectacle même sera vraiment superbe.
En premier, vous verrez le parc de la Maremma (Maremme), ensuite vous trouverez le promontoire de l’Argentario avec ses trois cordons de sable le reliant a la péninsule, comme s’il était délivré de l’eau, C'était encore une île jusqu'au XVIIIe siècle, mais peu à peu les dépôts d'alluvions formèrent deux lagunes de sable,puis, encore, toujours dans la direction de Rome, la dernière merveille de ce littoral où les eaux se mélangent avec la côte : le lac de Burano
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il se trouve dans la Maremma méridionale, commune de Capalbio (GR). La fleure comprend outre 600 espèces différentes. Ici, comme écrit la ligne précédente se situe la limite méridionale de la Maremme grossetane avec ses d unes sauvages caractéristiques qui séparent l’eau douce de celle salée de la mer Tyrrhénienne, prélude d’une zone de la péninsule où l’histoire, a nature et la gastronomie fusionnent depuis des siècles. Lieu de douceur de vivre et d’un maxi relax, où vous-vous en rendrez compte en passant par Marina di Capalbio.
Plus au nord, tout juste avant d’arriver à la première dune (Tombolo), celle de la Feniglia, nous arrivons à Ansedonia, premier exemple de la richesse archéologique de cet endroit, qui jadis faisait part du cœur de l’Etrurie, aujourd’hui la Toscane. Arrivés que nous sommes à la dune de Feniglia, qui sépare la mer de lagune d’Orbetello, il est presque naturel de la parcourir à pieds ou en vélo, pour rejoindre le Mont Telegraph qui culmine avec 635 mètres d'altitude au point le plus haut.
Après l’ascension, cette activité physique nous met en appétit, quoi de mieux de commencer en toute confiance par déguster la cuisine indigène où évidemment domine le poisson frais, l’anguille, le mulet tous des poissons de la lagune et d’antan étaient les aliments des pécheurs, et aujourd’hui une vraie gloutonnerie préparée de mille et une façon. Par exemple déguster une belle anguille avec des piments et autres épices. Avec les œufs du mulet on fait une forme de caviar (la bottarga d’Orbetello) qu’on servira aussi comme une entrée (antipasto)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Nous sommes à L’Argentario, qui s’élève sur la Tyrrhénienne dans une position stratégique. Nous sommes ébahis par sa beauté, âpre, sauvage, qui, depuis des siècles à attiré sur ses terres, les principales peuplades méditerranéennes tels, les phéniciens, les étrusques, les romains, les espagnols et maintenant y résident dans des demeures de rêves les VIP et nobles de la moitié d’Europe (sauf votre serviteur)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dans l’Argentario il y a deux centres habités : Porto Ercole sur le versant oriental et Porto Santo Stefano au nord. La côte entre les deux villages est abrupte, pas de plage, mais les eaux sont très- très limpides. Les deux villages de Monte Argentario dégagent une atmosphère particulière avec les bateaux de pêche qui rentrent le soir chargés de poissons, la promenade le long du port. La route panoramique qui les relie entre eux, offre une vue et des couchers de soleil à vous couper le souffle. Vous pourrez également visiter les quatre forts qui en entourent Porto Ercole (Filippo, la Stella, Santa Caterina et la Rocca) ainsi que la forteresse de Porto S. Stefano.
L'homme a aménagé des terrasses pour y cultiver des vignes et des oliviers, avec de très bons résultats.
On peut déguster un verre d’Ansonica Costa de l’Argentario Doc pendant que l’on admire un magnifique panorama sur l’archipel Toscan et l’île du Giglio, merite bien ce voyage.
Une route panoramique fait quasiment le tour de la presqu'île, offrant de beaux panoramas sur les falaises.
Bercés par la brise et le goût légèrement fruité du vin, qui sent la touche méditerranéenne, nous pouvons continuer notre voyage jusqu’à Orbetello
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Où nous pouvons déguster une bonne soupe de poissons (le caldero) du nom de la grosse marmite cuisant directement sur les rochers le restant du poisson péché (rascasse, murène, sèche patelles etc…)
Depuis Orbetello, par la via Aurelia (une voie romaine depuis la frontière a Ventimiglia jusqu’à Rome), nous partons en direction nord à la rencontre d’autres beautés naturelles et autres témoignages archéologiques. Le parc de la Maremme nous accueille avec le golfe de Talamone
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Sur le quel s’éleva jadis un magnifique temple étrusque du IVè siècle a.J.C
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il y avait dans la zone une phase d’extension d’habitations avec des commerces, cultures et usage d’approche pour les transports maritimes. Avec la chute de l’empire romain, les plaines sont envahies par les eaux, les commerces se raréfient, les villages abandonnés, pendant que les Vandales
Goths mettent à sac ce qu’y reste. Ici fit aussi escale Giuseppe Garibaldi lors de son expédition dite des milles (1000 les chemises rouges), qui, depuis le port de Quarto devait l’amener jusqu’en Sicile.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La gastronomie locale ressent moins la mer, mais plus le maquis (excellent le miel d’eucalyptus).
Pendant que nous partons à la recherche des nécropoles étrusques et à l’intérieur du Parco della Civiltà del Tufo, se trouvent les envoûtantes “Vie Cave”, d’antiques voies creusées dans le tuf ainsi que de fascinantes nécropoles étrusques dont la célèbre et monumentale tombe Ildebranda et la tombe de la Sirène.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dans les villages de Pitigliano, Sorano et Sovana, la Maremme intérieure nous régale avec sa charcuterie de sanglier et la longue tradition de ses biscuits.
Fameux a Civitella Paganico un savarin doux qui accompagnait le pauvre repas des vignerons, aujourd’hui une rareté. A Pitigliaano on déguste différentes sortes de biscuits et fromages produits dans les bourgades avoisinantes. Un pour tous : les guttus, fromage appelé aussi « gorgonzola de brebis » prenant le nom d’un prince étrusque, le tout arrosé avec le vin blanc de Pitigliano, bu avec beaucoup de modération bien entendu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J’espère que ce voyage dans notre belle Maremma ( merveille de la Toscane) vous aura mis l’eau a la bouche ( mais mieux un vin locale)
avatar
I Valdarnes
SURVEILLANT TJ
SURVEILLANT TJ

Messages : 61
Date d'inscription : 09/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un site merveilleux : « L’Argentario dans la Maremme Toscane »

Message  jordan le Mer 7 Nov - 10:30

Merci beaucoup,
Celà donne vraiment envie d'y aller, + miam, miam cheers
Ps si tu connais des endroits en Italie ou on peu se loger moins cher? Laughing

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
jordan
Administrateur
Administrateur

Messages : 320
Date d'inscription : 26/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://votj.forumgratuit.ch

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum