Mais où passent les vacances nos compatriotes?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mais où passent les vacances nos compatriotes?

Message  Invité le Lun 24 Oct - 19:04


Peut-on savoir où vont nos compatriotes en vacances d’été ? ce n’est pas que j’en sois curieux ni qui je fasse une enquête sur un sujet mystérieux, mais j’en suis sûr et convaincu que chacun d’entre vous aura une réponse personnelle pour certains aspects différente de celle de tout en chacun, pour d'autres, très semblablement sonne pour ainsi dire ainsi :
« Ils vont tous à…(et ici l’ on peux mettre la localité dans la quelle nous avons passé nos vacances)forcement, avec toutes les personnes qu’ils se trouvaient »
Peut-on vous donner tort ? ce qui nous intéresse ici, vraiment, est présenter un petit état de l’art, une sorte de photographie d’ensemble dans la quelle chacun d’entre nous se reconnaitra, même s’il était tout seul la bas dans ce petit angle en bas à gauche ou a droite.
Alors je formule a nouveau ma question :
« dans quel raffinée paradis vont se cacher nos chers compatriotes quand le soleil de plomb frappe l’Hexagone ? »
La réponse est simple, la moitié préfère la mer. En août les villes se vident, les rideaux des magasins baissent, l’air chaude s’élève du macadam ondulant les contours des figures. Et si vous avez besoin d’un dentiste ou d’un plombier, vous convient de prendre votre voiture, aller sur une plage la plus proche de chez vous et crier a grande voix votre requête. C’est le moyen le plus rapide et sûr de trouver un professionnel.
Sur la façon dont nos compatriotes préparent cet exode annuel, il ne faut pas se tromper. Il faut oublier tous les stéréotypes littéraires (les plus nobles) ou eux des cartes postales (les plus diffusés) : aucune impulsion d’excessive passion méditerranéenne ou atlantique nos compatriotes sont très méthodiques. Il semblerait que presque tous, pendant le dur froid de l’hiver, se concèdent un ou deux week-end ou simplement une petite visite dans le petit coin de la côte choisie dans le but de faire une scrupuleuse reconnaissance et sélectionner attentivement la maison ou l’hôtel ou le camping dans le quel passera ses vacance aoutiennes ou juillettistes. Scrupuleux, dis-je. Bien. Mais avec quel critère, nos compatriotes, nos concitoyens choisissent la place dans la quelle veulent se rendre ? Il semblerait que pour la majeure part, l’idéale de vacances consiste essentiellement dans la recherche d’un bronzage parfait. Pour ce motif donc la caractéristique a la quelle attribuassent une grande importance est que la place choisie soit bien ensoleillée permettant ainsi une exposition parfaite aux rayons dorées. Peut importe si après on risque de passer une grand part de nos vacances étendus entre des milliers de parasols géométriquement bien alignés. Peut importe s’il faut chaque jour, heure par heure concéder aux rayons ultraviolets (qui pendant la saison estivale l’astre d’Apollon dispense en grande quantité) les diverses parties de notre corps, selon une précise séquence et un bien détaillée minutage, afin de parvenir à une parfaite uniformité de bronzage, évitant ainsi fastidieuse et quelques fois des dangereuses brûlures. Bien sûr tous les compatriotes ne vont pas tous au bord de la mer. Il se trouve aussi que certains vont chercher la fraicheur à la montagne ou à la campagne où, même en été il n’est pas difficile de trouver des magnifiques sites, soit pour les paysages que pour une bonne atmosphère et peux populeux. Ici on se console de l’absence de l’eau de mer, par des magnifiques balades en moyenne ou haute montagne ou dans nos magnifiques forêts boisées où l’on respire une aire vraiment salubre.
Mais à bien y penser, il y à un autre endroit où on peut aller pendant les mois de juillet et août, même si beaucoup de nos compatriotes ne le savent pas, sont nos belles villes. Oui nos villes, les grandes comme les petites, les villes d’art (comme nous savons beaucoup de nos villes sont de centres d’art). Mais tous préfèrent la mer et la montagne ou la campagne car ils savent qu’en été la ville est une vraie fournaise. C’est ici qu’est magnifique : la ville est presque vide, pas de files d’attente dans les musées, les plus fameux, les restaurants baissent souvent les prix et les hôtels bien souvent font les prix de basse saison. Les rues sont vides, pas des voitures ou presque, l’air devient plus respirable et plus propre.
Bien sûr chaque matin peut-être qu’il nous faudra marcher plusieurs centaines de mètres pour trouver un café ouvert pour notre boisson préférée, et alors nous – nous rendons compte que notre ville malgré ça grandeur et pleine d’ambitions de métropole, est revenue comme par enchantement la petite ville d’antan.
Des personnes qui ne se connaissent pas, entament des bonnes conversations assisses à l’ombre dans un parc ou un jardin publique. Les patrons des bars ouverts nous accueillent à bras ouverts comme des vieux amis même si c’est la deuxième ou troisième fois que vous y mettez les pieds, heureux du fait que au moins vous vous avez résistez à l’appel de la mer. E puis ! a bien y penser, pourquoi aller au bord de mer ou en montagne, quand la vraie paix et l’authentique relax sont dans notre ville ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum